Vaccination contre la COVID-19

Fiches récapitulatives sur la vaccination

Dès cette semaine, des créneaux supplémentaires sont ouverts au sein des 3 centres de vaccination du territoire :

  •  REVIN : Espace Rocheteau, 46 avenue Jean-Baptiste Clément, mercredi après-midi de 13h30 à 17h00
  • AUBRIVES : Salle polyvalente, rue Francis Poulenc, jeudi matin 8h30-12h30 et jeudi après-midi de 13h30 à 18h30
  • GIVET : Rue de Mon Bijou, à côté de l’Intermarché Contact, tous les vendredis pour les vaccins Pfizer

La prise de rendez-vous pour chaque centre est assurée par les communes d’accueil sur un numéro de téléphone spécifique à chaque centre et qui sera joignable de la manière suivante :

  • Pour Aubrives, le 07.86.31.83.03, lundi et mardi matin de 9 heures à 12 heures,
  • Pour Givet, le 03.24.42.98.40, de lundi au vendredi de 9h à 12 h et de 13h30 à 16h30,
  • Pour Revin, le 03.24.41.55.67, lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30

L’hôpital de Fumay assure, également, des permanences de vaccination les mardis, jeudis toute la journée et le samedi matin. La prise de rendez-vous se fait via www.doctolib.fr


La vaccination des adolescents

Pour la vaccination contre le Covid-19 des mineurs de 12 ans et plus, désormais l’accord d’un seul parent est nécessaire. Les adolescents de plus de 16 ans peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.

Autorisation parentale

Comment recevoir son attestation de vaccination


Lancement de la campagne de rappel vaccinal contre la covid-19 pour les populations prioritaires

Populations éligibles à un rappel vaccinal

Les populations éligibles à un rappel vaccinal, dès le mois de septembre 2021, sont les suivantes :

  • Les résidents des EHPAD et des USLD, Unité de Soins de Longue Durée ;
  • Les personnes de plus de 65 ans ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave² ;
  • Les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave,
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées ;
  • Les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen.

Pour les quatre premiers groupes de personnes, il est recommandé un délai d’au moins 6 mois entre la primo-vaccination complète et l’administration de la dose de rappel.

Pour les patients sévèrement immunodéprimés, l’administration d’une dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale que la quatrième dose permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.

Pour les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen, la Haute Autorité de Santé recommande un délai minimal de 4 semaines entre la primo-vaccination et la dose de rappel.

À ce jour, les patients ayant contracté la Covid-19 postérieurement à leur premier schéma vaccinal ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel.

Le rappel pourra être effectué soit en centre de vaccination soit auprès d’un professionnel de ville (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme) habilité à prescrire et à administrer le vaccin.

Ce rappel pourra être effectuée indifféremment avec le vaccin Comirnaty® de Pfizer-BioNTech ou avec le vaccin Spikevax® de Moderna, quel que soit le vaccin utilisé pour la primovaccination.

Les patients ayant bénéficié d’un premier schéma vaccinal avec le vaccin Astra Zeneca ou Janssen doivent également bénéficier d’une dose de rappel avec un vaccin à ARN Messager.

Les vaccinations de rappel n’auront pas d’incidence sur la complétude des schémas vaccinaux terminés. Ce rappel ne génèrera pas de nouveau QR-Code.

La vaccination contre la grippe saisonnière (26 octobre au 31 janvier) est recommandée chez les personnes de 65 ans et plus et les personnes à risque de grippe sévère ou compliquée. Pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, la Haute Autorité de Santé recommande de procéder à l’administration concomitante du rappel de vaccin contre la Covid-19 et du vaccin contre la grippe saisonnière dès lors qu’une personne est éligible aux deux vaccinations.

² Il s’agit des patients : atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ; atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ; transplantés d’organes solides ; transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ; atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ; atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) atteints de trisomie 21.