Règlement en vigueur contre la COVID-19

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Vaccination : les 60 ans et plus sont éligibles à la 2e dose de rappel

Après les personnes de 80 ans et plus et les personnes immunodéprimées, les personnes de 60 ans à 79 ans peuvent recevoir leur 2e dose de rappel de vaccin contre le Covid (4e dose). Cette nouvelle injection peut être effectuée dès 6 mois après le premier rappel ou la dernière infection au Covid.

À la suite de l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) du 18 mars 2022 et de l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) du 31 mars 2022, l’accès à la 2e dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 est élargi aux personnes âgées de 60 à 79 ans, avec ou sans comorbidité.

Les personnes âgées de 60 ans à 79 ans peuvent recevoir leur 2e dose de rappel (soit une 4e dose, dans la plupart des cas) dès 6 mois après :

  • l’injection du premier rappel ;
  • la dernière infection au Covid-19.

Cette 2e dose de rappel doit être réalisée avec un vaccin à ARN messager (Pfizer-BioNTech en dose pleine ou Moderna en demi-dose), quel que soit le vaccin reçu pour l’injection précédente de rappel.

Rappel : Le 2e rappel est déjà possible depuis le 14 mars 2022 pour les personnes âgées de 80 ans et plus ainsi que pour les résidents des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des Unités de soin de longue durée (USLD). Les personnes sévèrement immunodéprimées y sont éligibles depuis le 28 janvier 2022.

Pour les personnes âgées de 80 ans et plus, pour les résidents en EHPAD et en USLD ainsi que pour les personnes immunodéprimées, le délai entre le premier et le 2e rappel est de 3 mois.

Cas des personnes infectées par le Covid-19 après leur premier rappel

Pour les personnes ayant été infectées par le Covid-19 après leur premier rappel :

  • si l’infection est survenue plus de 3 mois après le premier rappel, un 2e rappel n’est pas nécessaire, la maladie entraînant une réponse immunitaire au moins équivalente à celle d’un rappel vaccinal ;
  • si l’infection est survenue moins de 3 mois après le premier rappel, un 2e rappel est nécessaire. Il devra être effectué au moins 6 mois après l’infection.

Où se faire vacciner ?

Pour effectuer cette 2e dose de rappel, vous pouvez prendre rendez-vous dès maintenant en centre de vaccination, en pharmacie, dans un cabinet médical, à domicile.

À savoir : Cette 2e dose de rappel n’est pas obligatoire et ne rentre pas dans le cadre du passe sanitaire, c’est une recommandation. En effet, la protection apportée par le vaccin diminue avec le temps et il est donc nécessaire de la renforcer. La protection du vaccin contre les hospitalisations et les décès est comprise entre 75 et 90 % durant les 3 premiers mois, puis diminue entre 65 et 80 % au bout de 3 mois. Consultez l’étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publiée le 1er avril 2022.


Depuis le 14 mars 2022

  • Fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports collectifs).
  • Fin du pass vaccinal (sauf dans les établissements de santé, les Ehpad et les établissement accueillant des personnes en situation de handicap où le « pass sanitaire » reste obligatoire).
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
  • Fin du protocole en entreprise et de l’obligation du port du masque.

« Pass sanitaire »

  • Depuis le 14 mars, le « pass vaccinal » est suspendu jusqu’à nouvel ordre dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).
  • Le « pass sanitaire » reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

> Où le « pass sanitaire » reste en vigueur

Éducation

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées. Pour le reste (brassage, activité physique et sportive…) c’est le niveau 1 du protocole sanitaire qui continue de s’appliquer.
  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.

> Les mesures pour les écoles, les collèges et lycées

Déplacements

Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

> Plus d’informations sur le site du ministère de l’Intérieur

Vaccination

  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, et depuis le 24 janvier, il l’est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale.

> Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé

Tests

  • Depuis le 28 février 2022, les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2. C’est-à-dire deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive.
  • Il est obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.

> Les tests de dépistage du Covid-19

Travail

  • Depuis le 14 mars, fin du port du masque en entreprise.
  • Le télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans

Le consentement des 2 parents est obligatoire (attestation à remplir et à signer).

Autorisation parentale

Dépliant sur la vaccination des enfants de 5-11ans


La vaccination des adolescents

Depuis le 24 janvier, tous les adolescents âgés de 12 à 17 ans sont éligibles au rappel, six mois après la complétude de leur schéma de primo-vaccination, conformément aux recommandations du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale1 (COSV) et à l’avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) du 18 janvier 2022.

Cette nouvelle orientation tient compte de la forte circulation actuelle du variant Omicron et de la nécessité d’apporter une protection supplémentaire aux adolescents.

L’espacement de six mois entre la deuxième dose de vaccination et le rappel s’explique par une décroissance plus lente des anticorps vaccinaux chez les adolescents que chez les adultes.

L’administration de cette dose de rappel chez les adolescents de 12 à 17 ans ne concerne que le vaccin Pfizer. Les sites de rendez-vous permettront la prise de rendez-vous pour les adolescents dès le 22 janvier

Pour la vaccination contre le Covid-19 des mineurs de 12 ans et plus, désormais l’accord d’un seul parent est nécessaire. Les adolescents de plus de 16 ans peuvent décider seuls de se faire vacciner, sans autorisation parentale.

Autorisation parentale

Comment recevoir son attestation de vaccination