Accueil » COVID-19

COVID-19

COVID-19

Informations et mesures mises en place par la Communauté

Santé

La Maison Médicale de Garde de Fumay, installée à proximité de l’accueil administratif de l’Hôpital de Fumay, 30, Place du Bâty, est ouverte à toute la population et poursuit son activité durant cette crise sanitaire. Les consultations ont lieu pendant les horaires de fermeture des cabinets médicaux.

Il est indispensable, avant tout déplacement, de contacter l’agent d’accueil de la Maison Médicale de Garde au 03 24 36 26 00. Les soins médicaux y sont dispensés :

Du lundi au vendredi inclus : de 20h00 à 24h00

Le samedi : de 12h00 à 24h00

Le dimanche et jours fériés : de 8h00 à 24h00

En période de « nuit profonde », de 0h00 à 8h00 ou en cas d’urgence (nécessitant des soins immédiats ou du moins rapides – délai inférieur à 2-3h-), contactez le 15.

Vous souffrez d’une maladie chronique, vous avez besoin de renouveler votre traitement mais votre ordonnance est périmée. En raison du contexte sanitaire, le pharmacien peut exceptionnellement vous délivrer votre traitement en informant simplement le médecin.

Le pharmacien en informe le médecin. Il appose sur l’ordonnance le timbre de sa pharmacie, la date de délivrance et le nombre de boîtes dispensées.

Attention : Jusqu’au 31 mai 2020, la vente de médicaments exclusivement composés de paracétamol est réglementée :

  • Sans ordonnance, deux boîtes peuvent être délivrées aux patients déclarant présenter des symptômes de type fièvre ou douleurs et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique malgré l’absence d’ordonnance.
  • La vente par internet des médicaments composés exclusivement de paracétamol, d’ibuprofène et d’acide acétylsalicylique (aspirine) est suspendue.

Paracétamol, ibuprofène, aspirine : réglementation des ventes et bon usage

Publié le 18 mars 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) – service-pubic.fr

Dans le contexte de l’épidémie du coronavirus (Covid-19), les médicaments exclusivement composés de paracétamol sont désormais délivrés dans une certaine limite et leur vente par internet interdite. La vente par internet d’ibuprofène et d’aspirine est également suspendue. C’est ce qu’indique un arrêté paru au Journal officiel le 18 mars 2020. Jusqu’au 31 mai 2020, la vente de médicaments exclusivement composés de paracétamol est réglementée :

  • Sans ordonnance, deux boîtes (500 mg ou 1g) peuvent être délivrées aux patients déclarant présenter des symptômes de type fièvre ou douleurs et une boîte dans les autres cas. Le nombre de boîtes dispensées est inscrit au dossier pharmaceutique malgré l’absence d’ordonnance.
  • Leur vente par internet est suspendue.

Jusqu’au 31 mai 2020, la vente par internet de médicaments exclusivement composés d’ibuprofène et d’acide acétylsalicylique (aspirine) est suspendue.

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) rappelle les règles de bon usage des médicaments contre la fièvre :

  • En cas de douleur et/ou de fièvre, notamment dans un contexte d’infection, il est préférable d’utiliser du paracétamol. En effet, les anti-inflammatoires (dont l’ibuprofène) peuvent masquer une infection et potentiellement avoir un effet aggravant dans certaines situations. Si vous êtes actuellement traité par anti-inflammatoires ou par corticoïdes, n’arrêtez pas votre traitement et rapprochez-vous de votre médecin si nécessaire.

Bien utilisé, le paracétamol est un médicament sûr et efficace. Mais en cas de surdosage (dosage non adapté, dose trop importante par prise ou par jour ou bien délai entre prises non respecté), le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas : la mauvaise utilisation du paracétamol est la 1re cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France.

Une initiative commune à toutes les intercommunalités sur les Ardennes que nous avons souhaité porter, tous ensemble, sous l’égide du département des Ardennes. 288.000 masques sur l’ensemble du département qui ont été commandés et seront distribués d’ici quelques semaines. Solidarité et union restent les maîtres mots dans ces temps difficiles de confinement! Prenez soin de vous et de vos proches !

L’image contient peut-être : texte qui dit ’288.000 masques pour les ardennais!’

Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, la collecte de sang est essentielle pour répondre aux besoins des patients. L’Établissement français du sang (EFS) vous invite à donner votre sang afin de sauver des vies et contribuer à soigner de nombreux malades.

L’EFS vous invite donc à lui permettre de reconstituer un bon niveau de stock au cours de cette période très sensible : https://dondesang.efs.sante.fr/information-concernant-linfection-covid-19-coronavirus-sars-cov2


Économie

La Région Grand Est et la Banque des territoires, avec le concours des conseils départementaux et EPCI du Grand Est, se sont mobilisés pour créer le Fonds Résistance, doté d’une enveloppe de 44 millions d’euros :

  • Un socle de 22 millions d’euros, financé à parité par la Région Grand Est et la Banque des territoires (2 € / habitant) ;
  • Une contribution de 2 € / habitant pour chaque collectivité participante (10 départements et 149 EPCI).

L’enveloppe disponible pour le territoire de la CCARM est de 216 936,00 €.

Ce dispositif à vocation à financer ou cofinancer le besoin en trésorerie des associations, entrepreneurs, micro-entrepreneurs, et petites entreprises, dont l’activité est impactée par la crise sanitaire sans précédent causée par la pandémie de COVID-19.

Les entreprises éligibles sont notamment celles qui ne peuvent pas bénéficier d’un prêt bancaire ou des mesures d’accompagnement proposées par la Région Grand Est, comme le prêt Rebond.

L’aide prend la forme d’une avance remboursable comprise entre 5 000,00 € et 10 000,00 € pour les entreprises qui comptent jusqu’à 10 salariés et pouvant monter à 30 000,00 € pour les associations et les acteurs du secteur non marchand. Le remboursement est semestriel et étalé sur deux années avec un différé d’un an.

Le besoin de l’entreprise sera évalué sur la base de ses charges courantes de fonctionnement, déduction faite :

  • De tous les postes de dépenses éligibles à des reports ou annulations / exonérations dans le cadre des mesures d’accompagnement prises par l’État et les collectivités ;
  • Des subventions publiques (exceptionnelles ou non) en instance de versement ou prévues sur le premier semestre 2020 ;
  • Des éventuels dons et recettes résiduelles liées à la poursuite de son activité.

Le besoin présenté sur cette base est calculé sur une période courant à partir de la date de la demande et jusqu’au 31 mai au plus tard. Il doit être a minima égal à 5 000,00 €.

La demande devra être effectuée, au plus tard le 31 août 2020, depuis la plateforme de téléservice déployée par la Région Grand Est.

Avant de solliciter le Fonds Résistance, et afin de faciliter vos démarches, vous devez prendre contact avec le Centre d’Innovation et de Services aux Entreprises (CISE) :

03 24 42 67 67 – cise@ardennerivesdemeuse.com

Lancement de la plateforme numérique du Conseil Départemental des Ardennes « Mes Courses en Ardennes », en lien avec la Chambre économique des Ardennes.

J’invite l’ensemble des commerçants, producteurs, artisans d’Ardenne Rives de Meuse à bénéficier de ce service totalement gratuit afin de les rapprocher de leurs consommateurs. Ouvert, pour le moment, aux commerces de première nécessité, ce dispositif local et innovant, pourrait être étendu dans les prochains temps, dans le respect des mesures fixées par le Gouvernement.

Un seul lien : www.mescoursesenardennes.fr

Enquête sur les difficultés, besoins et attentes des entreprises de la CCARM

Afin de pouvoir répondre au mieux aux attentes et aux besoins de nos entreprises sur le territoire communautaire, nous avons élaboré un questionnaire que vous trouverez ci-dessous.
Nous vous remercions de vos retours sur ce dernier qui nous aideront à apporter des réponses concrètes aux difficultés que vous rencontrez. Répondez nombreux à ce questionnaire, et nous vous rappelons que l’équipe du CISE (Centre d’Innovation et de Services aux Entreprises) se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h au téléphone. Bonne journée et bon courage !

Cliquez pour accéder au questionnaire

Pour accompagner au mieux les entreprises du territoire communautaire pendant cette période difficile, notre Communauté a, notamment, décidé de communiquer, via sa Newsletter Économique, sur les mesures qu’elle pouvait mettre en place.

Si vous êtes une entreprise, que vous n’y êtes pas encore abonnée et que vous souhaitez être informée des décisions prises par la CCARM et ses partenaires pour vous aider à faire face à cette crise sanitaire et économique sans précédent, vous pouvez vous y inscrire ici

Plusieurs aides sont à votre disposition :

  • Le Fonds de Solidarité Communautaire (FSC) : ce Fonds vient compléter le Fonds de Solidarité mis en place par l’Etat. Cette aide destinée aux entreprises de moins de 10 salariés (artisans et commerçants) est plafonnée à hauteur de 1500€.
    Une entreprise qui bénéficie de l’aide de l’état, obtient 1500€ en plus de la part de notre Communauté. Téléchargez le règlement et ses lettres d’intention (situation 1et 2, situation 3) pour en faire la demande selon la situation de l’entreprise (cf.règlement));
  • L’Aide à la prise en charge des frais d’intervention des experts-comptables : La Communauté prend en charge le coût de la réalisation, par les experts-comptables des entreprises du territoire, des démarches relatives à la mise en oeuvre des dispositifs d’aide décidés par l’Etat et la Région Grand Est, dans la limite de 1 500€ HT. Cette prise en charge ne concerne en aucun cas le coût habituel des dépenses de comptabilité. Téléchargez le règlement et sa lettre d’intention pour en faire la demande


Services à la population

Gratuité du dispositif « TAXI à la CARTE » pour les adhérents, et selon les termes du règlement en vigueur, pour les motifs suivants et sur l’ensemble du territoire communautaire :

  1. – trajets pour se fournir en courses alimentaires sur le territoire communautaire,
  2. – trajets pour se rendre chez son médecin ou à la pharmacie sur le territoire communautaire,
  3. – trajets pour se rendre aux urgences de l’hôpital de DINANT. L’adhérente ou adhérent n’a rien à régler pour la course pour l’un des motifs évoqués, la Communauté réglera intégralement la facture envoyée par le taxi pour la course réalisée. Il s’agit donc d’une gratuite totale sans engagement d’argent par l’adhérent.

Évolution du dispositif d’accueil des enfants des personnels prioritaires dans les SMA de la CCARM

Aussi, en accord avec les services préfectoraux, le dispositif suivant sera mis en place à compter du lundi 23 mars 2020 :

  • Ouverture des quatre Sites Multi-Accueil de REVIN, FUMAY, VIREUX-WALLERAND et de GIVET, de 7h00 à 18h30, du lundi au vendredi,
  • Les 4 SMA accueillent gratuitement les enfants de moins de 4 ans des personnels prioritaires (liste annexée*), sur réservation préalable, la veille avant 17h.
  • Permanence des agents à domicile, qui ne seront appelés sur le lieu de travail qu’en cas de présence d’enfants suite à réservation.

Ce dispositif reste évolutif et sera adapté aux différentes consignes des services de l’État et à la situation sanitaire de notre territoire.

(*) Tout enfant dont l’un des deux parents exerce l’une des professions figurant dans la liste est susceptible d’être accueilli dans l’un des établissements du dispositif mis en place dans les Ardennes, dès lors qu’aucune autre possibilité de garde n’est possible pour sa famille (garde à domicile par le conjoint, assistante maternelle, etc.). Une attestation sur l’honneur en ce sens sera demandée aux parents.

Le dispositif d’Aide aux Etudes Supérieures ACCES : durant cette période d’épidémie liée au COVID19, et dans un souci de solidarité, les versements des montants de l’ACCES sont maintenus intégralement et seront versés, sans justificatif de présence pour la période à compter du 1er mars 2020. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la fermeture exceptionnelle des établissements d’enseignement supérieur et universitaires jusqu’à nouvel ordre.

La collecte des déchets ménagers, durant cette période d’épidémie, a lieu comme cela est prévu et aux jours mentionnés sur les calendriers de collecte des différentes communes (que vous pouvez trouver sur ici).

La Communauté de Communes vous rappelle que dans le cadre des mesures préventives et de précaution contre la propagation du coronavirus, il vous est demandé de ne pas mettre dans la collecte sélective vos mouchoirs à usage unique et autres textiles sanitaires ainsi que les masques chirurgicaux utilisés pour votre protection individuelle.

Il est recommandé que ces déchets soient enfermés dans un sac en plastique et jetés dans les ordures ménagères résiduelles, elles-mêmes placées dans un sac bien fermé.

Pour plus de renseignement, vous pouvez contacter le Service Environnement de la Communauté de Communes au 03 24 40 81 47

 

La crise sanitaire inédite oblige à prendre des mesures spécifiques provisoires dans tous les champs d’activité.
En ce qui concerne le Droit des Sols, la loi n°2020-290 du 23 mars 2020 et l’ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 édictent des dispositions pour adapter les procédures à cette situation exceptionnelle (susceptibles d’évolutions en fonction de l’actualité ).
Ce qu’il faut retenir pendant la période dérogatoire (entre le 12 mars et le 24 juin 2020) :

  • les délais d’instruction des demandes en cours au 12 mars 2020 sont suspendus et reprendront à compter du 25 juin (date qui peut évoluer !).
  • les délais d’instruction des demandes déposées pendant la période dérogatoire commenceront à courir à compter du 25 juin 2020 (date qui peut évoluer !).
  • les délais de complétude et les délais de consultation (ABF par exemple) des demandes déposées pendant la période dérogatoire commenceront aussi à courir à compter du 25 juin 2020 (date qui peut évoluer !).

Ce qui signifie que, pendant cette période dérogatoire, aucune autorisation tacite ou décision tacite de non-opposition à DP ne pourra intervenir.

Toutefois, le service instructeur de la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse continue d’assurer, jusqu’à nouvel ordre, l’instruction des dossiers en cours ou récemment déposés en mairie (disposition interne, qui peut évoluer…).

Merci de votre compréhension !


Informations diverses

L’Agence Régionale de Santé pilote ces dépistages qui sont réalisés par les professionnels hospitaliers et libéraux ainsi que par le laboratoire Bio Ard’Aisne.

Où et quand se faire tester ?

Esplanade Aimé et Jules Rivir à Givet :5j/7; 11h30-12h

Comment prendre rendez-vous ?
Prise de rendez-vous: https://www.ubiclic.com/
ou par téléphone 03.51.25.49.74.

L’accès au dépistage est libre. Toutefois pour les mineurs, une autorisation parentale est obligatoire.
Il est nécessaire d’apporter une pièce d’identité et sa carte vitale.

En cas de symptômes, il est indispensable de respecter les gestes barrières, de porter un masque et de prendre directement rendez-vous avec le médecin traitant.

3919 : Un numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

Chantage, humiliation, injures, coups… Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919.
Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est, en raison des circonstances exceptionnelles dues à l’épidémie du coronavirus et jusqu’à nouvel ordre, accessible de 9h à 19h du lundi au samedi.
Le 3919 Violence Femmes Info constitue le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement…).
Il propose une écoute, il informe et il oriente vers des dispositifs d’accompagnement et de prise en charge. Ce numéro garantit l’anonymat des personnes appelantes mais n’est pas un numéro d’urgence comme le 17 par exemple qui permet pour sa part, en cas de danger immédiat, de téléphoner à la police ou la gendarmerie.
Le numéro 3919, soutenu par le ministère en charge des droits des femmes et géré par la « Fédération nationale solidarité femmes » s’appuie sur un partenariat avec les principales associations nationales luttant contre les violences faites aux femmes.
Violences Femmes Info – 3919 (appel gratuit depuis un téléphone fixe ou mobile) Ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00
Appel anonyme – Appel ne figurant pas sur les factures de téléphone.
Écoute, informe et oriente les femmes victimes de violences, ainsi que les témoins de violences faites à des femmes.
Traite les violences physiques, verbales ou psychologiques, à la maison ou au travail, et de toute nature (dont les harcèlements sexuels, les coups et blessures et les viols).
Rappel : Ne traite pas les situations d’urgence (ce n’est pas un service de police ou de gendarmerie).

Publié le 26 mars 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) – site service-public.fr

Face à l’épidémie du coronavirus, vous vous posez de nombreuses questions. De fausses informations circulent. Où trouver les réponses officielles à vos interrogations sur la vie quotidienne, le confinement, les déplacements, la santé, ..

Le site de référence du Gouvernement

Vie quotidienne, questions d’actualité, conséquences de l’épidémie, produits venant des zones à risque, situation à l’international, retour et confinement, plan et gestion de crise… le Gouvernement propose un site entièrement dédié et régulièrement mis à jour pour vous apporter les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus Covid-19. https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Confinement

Puis-je me déplacer en France ? Ceux qui sont hors de leur domicile ou de leur résidence peuvent-ils y retourner ? Est-il possible de sortir pour acheter autre chose que des denrées alimentaires ? Puis-je aller manger chez des parents ou des amis ? Le ministère de l’Intérieur vous répond : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Coronavirus-COVID-19-Questions-reponses-sur-les-mesures-de-restrictions

Santé

Que faire face aux premiers symptômes ? Que faire si je suis atteint par le Covid-19 ? Et si la maladie s’aggrave ? Comment éliminer des déchets contaminés ou susceptibles d’être contaminés par le Coronavirus chez les personnes malades ou susceptibles d’être infectées maintenues à domicile ? Le ministère des Solidarités et de la Santé vous répond : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/coronavirus-questions-reponses

Handicap

L’activité dans les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) est-elle maintenue ? Je dois renouveler mon dossier d’allocations et j’ai peur d’être en rupture de droits : vais-je continuer de percevoir mes aides ? Puis-je accueillir à mon domicile le week-end mon enfant en structure d’hébergement la semaine ? L’établissement où je travaille a cessé d’accueillir les enfants, est-ce que je suis au chômage technique ? Adultes et enfants en situation de handicap, parents, proches aidants, professionnels médico-sociaux, le secrétariat d’État chargé des personnes handicapées répond à vos questions : https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/foire-aux-questions

Symptômes du Covid-19 : un test en ligne

Publié le 24 mars 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) – service-public.fr

Rester vigilant ? Programmer une téléconsultation ? Appeler le 15 ? L’autodiagnostic en ligne maladiecoronavirus.fr validé par le ministère des Solidarités et de la Santé vous aide gratuitement à prendre la bonne décision selon vos symptômes.

Développé par l’Institut Pasteur et les Hôpitaux de Paris (APHP), permet d’orienter les personnes pensant avoir été exposées au virus.

Ce test est uniquement destiné à informer et à contribuer ainsi à fluidifier les services d’urgence pendant l’épidémie de Coronavirus Covid-19.

Il vous suffit de répondre à 23 questions-réponses sur votre état de santé : votre température corporelle, la présence de fièvre ou de toux, une éventuelle perte du goût ou de l’odorat, une fatigue inhabituelle, un manque de souffle, une difficulté à s’alimenter, une maladie grave, etc.

Vous pouvez refaire le test si les symptômes évoluent puis rechercher un avis médical.

Attention : La recommandation qui s’affiche à la fin du test peut évoluer suivant les informations en provenance des autorités de santé et des chercheurs. Elle ne constitue pas un avis médical. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Pour ces mêmes raisons, les autorités précisent que l’exhaustivité, l’exactitude, le caractère à jour des informations mises à disposition dans cette application, ou leur adéquation à des finalités particulières, ne sont pas garantis.

Comments are closed.